Autoguérison: Activer les pouvoirs curatifs du nerf vague

Récemment, j’ai lu un article qui m’a beaucoup enthousiasmé quant à ses implications. Le papier s’intitule «Pirater le système nerveux» par Gaia Vince. Dans cet article, l’auteure décrit l’expérience d’une femme qui souffre d’une forme sévère et invalidante d’arthrite rhumatoïde et éventuellement de son traitement en stimulant le nerf vague dans le but de réduire l’inflammation.

sunset-meditation-at-the-beach

 

Or, en activant le nerf vague qui fait partie du système nerveux parasympathique, l’on peut influencer favorablement les inflammations et le système immunitaire en général. L’incidence des activités du cerveau sur les inflammations du corps est très importante. Si vous souffrez de troubles digestifs, de haute pression, de dépression, ou de toutes autres inflammations, je vous invite à lire ce qui suit. Laissez moi vous expliquer les implications possibles étape par étape. 

Qu’est-ce que le nerf vague? 

Premièrement, le nerf vague est le plus long nerf crânien du corps. C’est le 10e nerf crânien; il prend ses origines dans le cerveau et descend par le cou en passant autour du système digestif, le foie, la rate, le pancréas, le coeur et les poumons. Ce nerf joue un rôle majeur au sein du système nerveux parasympathique, système qui sert aux fonctions digestives et au repos (rest and digest), par opposition au système sympathique qui prépare à l’action ( fight or flight ). 

nerf-vague-2

Le nerf vague chemine du cerveau jusqu’au système digestif.

Tonus vagal 

La tonification du nerf vague est la clé pour activer le système nerveux parasympathique. On mesure le tonus vagal en examinant notre pouls par rapport à notre respiration. Notre pulsation cardiaque accélère sensiblement lorsque nous inspirons alors qu’il ralenti à l’expiration. Or, plus la différence entre le pouls à l’inspiration et à l’expiration est grande, plus le tonus vagal est grand. Un bon tonus vagal permet au corps de se détendre plus rapidement après un stress. 

Quelles sont les implications d’un tonus vagal élevé? 

Un tonus vagal élevé améliore plusieurs fonctions dans notre corps: meilleure régulation du taux de sucre dans le sang, réduit les risques d’attaques cardio vasculaire et cérébrale, réduit la pression artérielle, améliore la digestion en produisant davantage d’enzymes digestives basiques dans l’estomac, et réduit les migraines. Un tonus vagal élevé est aussi associé à une humeur positive, moins d’anxiété et une bonne résilience face au stress. 

Plus particulièrement, le nerf vague a aussi comme fonction d’analyser la flore intestinale et d’activer une réponse adéquate dans le but de moduler une éventuelle inflammation. Cette réaction est basée sur la détection de la présence ou non d’organismes pathogènes. C’est de cette façon que la flore intestinale peut affecter l’humeur, le niveau de stress et les inflammations en général. 

Quelles sont les implications d’un tonus vagal faible? 

Un faible tonus vagal augmente les risques de problèmes cérébraux et cardio-vasculaires, de dépression, de diabète, de fatigue chronique, de ralentissement cognitif, et un taux plus élevé de réactions inflammatoires. Les réactions inflammatoires désignent toutes les maladies auto-immunes: arthrite rhumatoïde, maladies inflammatoires de l’intestin, endométriose, thyroïdite auto-immune, dermatites, etc..

Comment améliorer votre tonus vagal? 

Il existe des appareils qui stimulent le nerf vague. Or, la bonne nouvelle c’est qu’il est possible de le faire soi-même. Il est recommandé de le faire régulièrement pour une meilleure efficacité. À un certain niveau, nous sommes génétiquement prédisposés pour s’adapter à différents tonus vagaux, mais ça ne veut pas dire qu’on ne puisse le contrôler et l’améliorer. Voici différentes façons de tonifier le nerf vague: 

1- Respiration lente et rythmique par le diaphragme. Respirer par le diaphragme plutôt que de respirer superficiellement par le haut des poumons stimule et tonifie le nerf vague. 

2- Fredonner. Comme le nerf vague et relié aux cordes vocales, fredonner le stimule de manière mécanique. Vous pouvez fredonner une chanson ou mieux encore répéter le son «OM». 

3- Parler. De la même façon, parler améliore le tonus vagal en raison de sa relation aux cordes vocales. 

4- Se nettoyer le visage à l’eau froide. Ce mécanisme est moins documenté, mais l’eau froide sur le visage stimule le nerf vague. 

5- Méditer, et plus particulièrement la méditation axée sur l’amour et la bienveillance qui incite à la compassion envers soi-même et autrui. En 2010, une étude publiée par Barbara Fredickson et Bethany Kik a mise en lumière les liens entre la prévalence des émotions positives chez une personne et l’amélioration de la proximité sociale, ainsi qu’avec l’augmentation du tonus vagal. 

6- Équilibrer la flore intestinale. La présence de bactéries bénéfiques dans le système digestif crée une communication positive avec le nerf vague, améliorant ainsi son tonus. 

 

Contrôler la réponse inflammatoire de manière consciente 

Gérer les réponses inflammatoires du corps 

Ces simples pratiques de base ont une très grande portée sur la santé en général et sur les réponses inflammatoires en particulier. Si vous souffrez de conditions inflammatoires récurrentes, de troubles digestifs, d’une pression artérielle élevée ou de dépression, il vous est chaudement recommandé de vous intéresser de près à votre tonus vagal. 

Depuis plusieurs années, nous savons que les exercices de respiration, ainsi que la pratique de la méditation améliorent la santé en général. Or, il est très intéressant dans apprendre davantage sur les mécanismes corporels qui entre en jeu, ainsi que de trouver des alternatives pour gérer les réponses inflammatoires du corps.  

Traduction libre de : How to control inflammation with your brain de Dr. Shawna Darou, ND